Kids’ Hope agit au CHU de la Timone depuis 2019. Mais pourquoi La Timone ? L’association étant domiciliée à Aix-en-Provence, ville voisine de Marseille où se situe La Timone, 3ème CHU de France et le plus grand de sa région, il était logique que Kids’Hope y voit un collaborateur potentiel. Mais comment un hôpital d’une telle envergure peut-il accueillir autant de personnes quotidiennement dans des conditions aussi lugubres. 

Kids’ Hope s’est alors rapproché du service neurologie pédiatrique et s’est vu attribuer sa première mission. L’association s’engage à rénover les lieux en offrant une fresque murale afin d’humaniser le service, de lui donner un peu de joie et de couleur. Ce projet devait être délivré pour Juin 2020. Malheureusement, la crise sanitaire qui touche la France n’a pas permis à l’équipe Kids’ Hope de se rendre sur les lieux. Le projet a donc été suspendu jusqu’à la stabilisation du contexte sanitaire. 

Pour 2020-2021 Kids’ Hope se fixe un nouveau projet. En effet, l’association s’engage à offrir 5 climatiseurs pour les services pédiatrique neurologique et anorexique pour Juin 2021. En plein d’été le soleil marseillais est très chaud. Le service neurologique accueille des enfants avec des pathologies sévères qui peuvent se voir accentuer par la chaleur. Le service anorexie, quant à lui, accueille des enfants en salle de repos durant des heures. Il est important pour Kids’ Hope d’offrir un cadre de vie et un bien-être suffisamment confortable à ces enfants. 

Un tout autre projet vient se joindre à nos projets de rénovation. Kids’ Hope a eu connaissance par la chef du service neurologique pédiatrique d’une situation qui nous peine énormément. Une maman de 5 enfants vivant au Tchad est venue à Marseille faire soigner sa fille laissant derrière elle ses autres enfants dans leur pays d’origine. Cette maman se retrouve sans argent, ni pour se loger, ni pour manger. Depuis le début des soins de sa fille, elle passe d’association en association qui se proposent de l’aider. 

Nous avons donc décidé, à notre tour, de l’aider, en lui payant un logement pendant un mois ainsi que la nourriture. 

N’oublions pas que le bien-être de l’enfant passe d’abord par le confort des parents.

Nous tenons, chaque année, pendant la période de Noël à donner aux enfants un voyage au pays imaginaire; offrir cadeaux et animation est pour nous une joie.